22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 21:00

Bonjour à tous !!!

 

Alors là, grosse nouveauté pour moi !!! j'vous préviens ça change des courses que j'ai l'habitude de faire!!!

 

Voici le contexte : il existe en France un championnat appelé "Championnat de France Moto 25 Power" qui comporte 2 catégories : les moins de 15 et les moins de 25cv (2 temps ou 4 temps monocylindre). Plus d'informations en cliquant ici. Ce sont donc majoritairement des "petites motos"... des 80cm3, des 125, voire des 250.

Et en marge de ce championnat ont été créés les "23H60 Du Mans" en opposition aux "24H"...

 

6ème édition des 23H60, cette épreuve se déroule sur le circuit international de karting du Mans (72) et dure donc... 24 heures, c'est bien vous suivez!

 

 

Alors, vous l'aurez compris, je vais avoir du mal à participer avec ma GSXR 1000 qui fait un peu plus de 25 chevaux... elle doit en faire 180 au bas mot donc bon... j'vais me faire recaler c'est sûr!

 

J'ai donc eu la chance d'intégrer une super équipe du coin, le team Moto Club 41 qui fait rouler une Honda 150 CBR (oui oui, une 150!). Nous serons donc engagés en catégorie 15cv.

 

 

Nous serons 4 au guidon, Harold, Emmanuel, Patrick et moi même ! Et entourés par une super équipe qui va s'occuper de nous, nous nourrir, préparer la moto, j'en passe et des meilleurs :)

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Après un test concluant le lundi 04 juillet (fallait bien que je vérifie que mon mètre 90 se case sur cette mob!), on se retrouve donc le vendredi 15 juillet sur le circuit de kart du Mans.

 

 

 

Vendredi : Vérifications administratives et essais d'avant course

 

J'arrive donc le vendredi matin. Le team est déjà là depuis la veille, tout est installé, j'avoue c'est confortable :)

Au programme : vérifications administratives (licence...) et équipement pilote, puis roulage libre l'après midi, puis qualifications en fin d'après midi et essais de nuit... chargé!

 

Les premiers essais ont lieu l'après midi de 14H à 18H30. Nous sommes donc 4 pilotes à se partager ce temps de roulage. Lors de mon premier roulage, j'avais effectué mon meilleur chrono en 1'07 avec des chronos réguliers en 1'08. L'objectif est forcément de faire mieux mais il va falloir composer avec la chaleur vraiment élevée...

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Les essais se passent très bien malgré 2 chutes sans gravité de ma part. En effet, je comprends vite que le risque de tomber est bien plus élevé que sur les courses que je fais d'habitude... pourquoi? tout simplement car le risque de se faire mal est moins présent (ou du moins c'est l'impression qu'on a) et on a donc naturellement tendance à approcher la limite voire la dépasser...

Sans compter que les écarts de niveau sont parfois énormes (certains vont nettement plus vite que moi avec leur moto en 25cv, et d'autres.... vraiment moins vite! :) ).

Je roule en 1'07 régul, ce qui est de bon augure pour la suite... vivement les qualifs!

 

19H à 20H30 : les qualifications.

 

Allez c'est parti. Chaque pilote va rouler l'un après l'autre pendant à peine 15 minutes et c'est le meilleur chrono de l'équipe qui déterminera la place sur la grille.

 

Quant vient mon tour, je comprends vite 2 choses : premièrement, ça va très vite passer... et deuxièmement, il y a un trafic très dense sur la piste!

J'ai beau tout donner, prendre tous les risques, doubler dans l'herbe, faire des dépassements plus que limites... je n'arriverai même pas à rouler dans les chronos des essais libres!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Avec un chrono en 1'08.286 je termine 15ème de ma série sur 47 et 25ème au scratch (donc en prenant tous les chronos en compte).

 

22H30 à minuit : les essais de nuit.

 

Premier roulage de nuit sur piste de ma vie! alors certes sur une 125 (150 pour être précis), mais quand même! Le circuit est extrêmement bien éclairé, si bien que ce n'est pas trop déstabilisant. Ce que je note surtout c'est que la température est bien plus clémente et agréable que la journée... Allez maintenant dodo, demain la journée va être longue!

 

 

Dimanche : warmup et départ de la course.

 

De 11H à 11H30 c'est le warmup, une sorte d'échauffement... Seuls Emmanuel et moi allons rouler. Le but est surtout de vérifier que tout va bien sur la moto avant le départ à 14H. Maintenant vite on va manger un bout, et il faut être en grille avant 13h30 (en plein soleil, chouette!).

 

Je vous passe l'attente en plein soleil, y compris ensuite en grille entre le tour de formation et les tours de chauffe... en combinaison de cuir et casque... j'suis déjà trempé sous mon casque nickel!!!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Départ!!! C'est donc parti pour 24 heures. Nos relais vont durer 30 minutes maximum, comme l'exige le règlement. Avec un temps de repos supérieur à 2/3 du temps de roulage. Donc 20 minutes. Etant 4 à rouler, on aura donc un temps de 1H30 pour se reposer (manger/se changer etc).

 

Les relais vont s'enchainer, sous une chaleur écrasante... mais ça passe très très très vite! 30 minutes sur la moto c'est court, et 1h30 de pause c'est... court! donc finalement on se retrouve assez rapidement dans la nuit sans l'avoir vue venir!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Je tombe une première fois sans gravité en fin d'après midi... trop d'angle, je fini par perdre l'avant... mais la moto ne touche même pas le sol, protégée par mes jambes! je tiens l'embrayage, si bien qu'elle ne cale même pas, j'ai juste à sauter dessus et repartir!

 

On en est déjà à 3 chutes depuis hier (toute à mon compte!)... ça parait beaucoup c'est sûr... mais j'explique ça par une motivation, une hargne, une gniak que j'ai jamais eu! ou pas depuis longtemps! A AUCUN MOMENT je n'ai géré la course. Je suis parti à fond, et j'ai fait TOUS mes relais à fond! normal vous allez me dire, mais sur une grosse c'est déjà plus dur... ma seule vraie expérience en endurance consistait en une course de 4 heures à Lédenon en 2014... et j'me rappelle que ça avait été vraiment dur!

 

Alors ici, certes la moto est légère et facile... mais sur un circuit de kart, j'peux vous assurer que vous ne vous reposez JAMAIS! ça tourne TOUT LE TEMPS!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Et les dépassements d'attardés... ha parlons en!!! Alors c'est simple, un truc qu'on pige très vite en pilotant une 125 c'est que... ça n'a rien dans le sac!!!!!!!!!!!!!!!!! Plus sérieusement, il faut piloter sur l'élan, garder de la vitesse coûte que coûte dans tous les virages... tellement de vitesse que des fois ça passe pas :D

 

Et du coup, la conséquence de ça, c'est que le fait de buter sur un attardé va vous faire perdre BEAUCOUP plus de temps qu'avec une grosse cylindrée. Ici, si on perd son élan, c'est pas l'accélération qui va nous permettre de compenser!

 

Alors... bah faut appliquer la technique du "pousse toi de là que j'm'y mette!"... et cette technique a plusieurs variantes :

> "t'étonnes pas si j'te double dans l'herbe, j'ai pas le choix"

> "désolé si j'ai pris appui sur tes carénages" (celle ci je vous jure je l'ai pas utilisée!)

> "hop hop hop hop hop j'vais l'emmener avec moiiiiiiiiiiiiiiiiiiii..... chaud!!!"

 

J'améliore mon chrono en fin de journée en 1'05.554.. j'avoue être très satisfait ;)

 

 

Bref, on s'ennui vraiment pas sur ces motos, c'est prenant, c'est excitant, c'est fun, c'est marrant, moi j'ai adoréééééééé !!!

 

De minuit à 3 heures du matin, nous décidons de rouler à deux afin de permettre aux 2 autres pilotes de se reposer. Et ensuite ce sera notre tour.

Premier relai : pas de souci, je m'étais reposé 1h30.

Deuxième relai : alors là déjà, j'ai pu voir que 30 minutes de pause c'est vraiment short!

Troisième relai : euh ouais là je commence à en avoir marre en fait, j'ai mal aux genoux (ma taille surement), les chronos s'écroulent et je suis plus du tout saignant dans mes dépassements...

 

Photo de Mecanique photographie

 

3 heures du matin, je passe le relai et file manger/me doucher/dormir, je reviendrai à 6 heures... en théorie :)

 

6H15 je suis de retour dans le box, en retard, la gueule enfarinée, j'suis juste éclaté... bref je monte sur la moto les yeux encore tout secs... et c'est parti pour le relai le plus nul de mon week end. Aucun plaisir, je suis mou, pas réveillé, en plus j'ai mal au c** comme si j'avais fait une étape du tour de France en vélo la veille...

 

Le jour se lève, et la motivation revient, les chronos retombent! Je me bagarre comme un diable contre certaines motos qui sont dans la catégorie 25cv. Chaque mètres gagnés au freinage ou en virage sont perdus instantanément dans la ligne droite qui suit (même courte)... c'est désespérant et en même temps tellement motivant!!!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Tellement motivant que je me jette dans les virages comme un damné, je me donne à 120%, j'essaie d'accélérer toujours plus tôt pour perdre le moins possible en ligne droite...

 

C'est génial mais forcément... à un moment donné... la cabane est tombée sur le chien! Enfin, là c'est plutôt le pilote qui s'est vautré que la cabane... à la faveur d'une ré-accélération, je perds l'arrière, qui raccroche, et je fais un soleil par dessus le guidon... oui oui j'ai réussi à faire un high side en 125 ! faut le faire!

 

Photo de Emmanuel Nivard.

 

bon la chute n'est pas grave en elle même, la moto n'est pas trop abîmée, je la ramène aidé par Laurent, un des mécanos, et on sera vite reparti... enfin je dis "on" mais en fait c'est fini pour moi. Il est 11H30 et je décide de jeter l'éponge et laisser mes coéquipiers finir. En effet, mon casque est mort, et mine de rien j'suis un poil chiffon... bon c'est surtout le casque qui m'embête en fait et j'en ai pas de rechange.

 

Mes coéquipiers feront le taf et nous finissons 31ème sur 46 partants au total et 17ème sur 29 dans notre catégorie.

 

Fatigués (enfin, crevés, éreintés, morts!) mais heureux, nous profitons alors de ce beau dimanche pour manger ensemble et racontant nos meilleures anecdotes de ces 24 heures avant de ranger et surtout de prendre la route pour rentrer chez nous... (en se scotchant les paupières sur le front pour pas s'endormir au volant bien sûr!).

 

 

A bientôt pour d'autres aventures!!!

 

GAZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Olivier #41

Partager cet article

Repost 0
Publié par Olivier Rigaud - dans Saison 2016
commenter cet article

commentaires

Le pilote

Profil

Olivier Rigaud

Engagé en 2016 

en Promotion Cup 1000 sur Suzuki GSXR

Participez à l'aventure!

Vous êtes une entreprise et souhaitez m'aider? Contactez-nous!

Vous trouverez mon dossier de sponsoring 2016 en cliquant ici.

 

Vous pouvez également m'envoyer vos dons via Paypal (compte grincheuxracingteam@gmail.com) ou par chèque à l'adresse suivante :

Grincheux Racing Team

A l'attn de Michel Rigaud (Président)

La Huraudière

37260 Thilouze

(ordre : Grincheux Racing Team)

 

couverture_dossier.jpg

Vidéos

logoyoutube Retrouvez nos vidéos sur notre chaine Youtube!