25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 20:53

Bonjour!!!!!!!!!!!!!

 

les 27 et 28 août derniers, j'ai participé à la course du Vigeant, dans le cadre des championnats WERC, catégorie "PROMOTION CUP 1000 DUNLOP".

 

2016 n'a pas été une année super simple au niveau budget, et cette course du Vigeant est la dernière de ma saison, constituée de seulement 3 courses dont les 23H60.

 

C'est par contre la 5ème course d'un championnat qui en compte 6 pour les pilotes "permanents".

 

 

Voici mon compte rendu de ce week-end encore chargé en émotions et en rebondissements!...

 

Jeudi : l'arrivée au circuit

 

Comme toujours, l'arrivée au circuit est l'occasion de vider le fourgon et les milliards de choses qu'il transporte... MAIS à la différence de d'habitude, nous rejoignons la famille Kieller qui est arrivée dans l'après midi et qui a déjà monté son barnum (THE barnum...). Et fin du fin, la piscine est déjà installée!!! c'est qu'il va faire chaud ce week end sous les casques !!!

 

Merci les Kieller pour la piscine!

 

Il manque plus que Guillaume et Cyrille qui se mettront à gauche.

 

 

Vendredi : essais libres, démarches administratives et techniques

 

il fait et il va faire... une chaleur à crever comme on dit, y'a pas d'autre mot. [:msaint]

 

3 sessions de 20 minutes sont possibles aujourd'hui. Je prévois de n'en faire que 2, pour ne pas trop user les pneus et m'économiser physiquement.

 

Photo de Objectif Moto

 

La première session a lieu tôt dans la matinée. Je n'ai pas touché ma moto depuis le mois de mai et un roulage au Mans... Alors oui j'ai fait de la moto pendant les 23H60 mais ça va sans dire que les repères sont un peu différents entre une 125 de 15cv et une 1000 de 180 environ... pouaaaaaaaaaah ça pousse ce machin là!!!!!!!!!!!! [:kzimir]

 

Du coup, je me crispe, je suis brouillon, je fatigue, bref c'est la galère... A peine descendu de la moto je change d'avis : "il va me failloir plus que 2 sessions pour me remettre dedans!".

 

La deuxième session sera effectivement bien meilleure. Je ne suis toujours pas rapide, mais ça y est, je suis détendu, je reprends plaisir, tout va bien. Et l'an dernier, à cette même séance j'étais moins rapide, donc pour l'instant ça se passe mieux qu'il y a un an (alors que c'était déjà un bon week end dans l'ensemble!).

 

La 3ème séance confirmera le retour des bonnes sensations. Je suis dans le rythme, sans pression, sans m'emballer. L'objectif ce week-end va être de s'appliquer, prendre plaisir, ne pas tomber et le reste suivra...

 

En attendant... place à la détente!!!

 

Tranquilles!

 

Samedi : qualifications et course de vitesse

 

1ère qualification :

Hier soir le dernier roulage était tard et je n'ai pas eu le temps de changer les pneus. Ou du moins, j'ai fait le choix, influencé par ce point, de ne pas les changer... La journée s'annonce très chaude et la logique voudrait que je profite de cette première séance pour faire mon meilleur chrono (vu que la température n'est pas encore à son max). Du coup mon choix est pas forcément le bon... tant pis on verra bien !

 

Je m'élance sur la piste et au troisième tour mon père m'affiche un 1:49'7... Sachant que je m'étais mis en objectif de descendre sous les 50. Je suis surpris et très heureux sous mon casque de faire ce temps si rapidement et décide d'arrêter là cette séance.

 

Mon père en action (chrono pas terrible là!)

Photo de Guillaume F.

 

En effet, je le répète mais il va faire très chaud aujourd'hui, j'ai encore une qualif et une course à faire, et clairement, même si ma condition physique a progressé cette année, le manque de roulage entraîne une fatigue excessive (crispation etc). Donc on s'économise!

 

Résultat : 22ème sur 37 avec un chrono de 1:49'729 (à 6s du premier!).

 

On change les pneus au camion DUNLOP.

 

2ème qualification : 

bon bah ce coup-ci, je me fâche, les pneus sont neufs, ça va c***! But du jeu : descendre sous les 49. Mon record personnel sur ce circuit est en 1.48'621 (même course en 2015).

Et là, le même scénario va se reproduire, au 3ème tour j'améliore mon temps du matin de plus d'une seconde et je bats par la même occasion mon record personnel!!! Vu le peu de roulage cette année, c'est une agréable surprise!

 

Résultat : 19ème sur 38 avec un chrono de 1.48'371 (à 5s du premier!).

 

Résultat final : je m'élancerai en 20ème position depuis la grille de départ.

 

La course de vitesse !

 

Je vous ai déjà dit qu'il faisait chaud? oui je crois OK je me répète... non mais franchement c'est un truc de dingue !

 

Photo de Eric Labaudinière.

 

Bref, c'est finalement à peu près les mêmes conditions que l'an dernier. Objectif : préserver sa température corporelle : trempette dans la piscine de Mavrik (l'excuse! on a la belle vie les pilotes!), une serviette mouillée sur la nuque en prégrille, un parapluie pour faire de l'ombre, boire beaucouuuuuuuup, etc etc. Bref, mettre toutes les chances de son côté pour que la course ne soit pas trop un calvaire.

 

Selfie de prégrille avec mon papa!

 

Départ !

 

c'est parti pour 13 tours à fond! c'est court et en même temps faut les faire :) 

Premier virage : ça va, personne n'a l'air complètement taré, ça dépasse de partout mais aucune frayeur, tout le monde est très correct, ça rassure (ce n'est que ma deuxième course dans ce championnat cette année, je connais mal mes petits camarades de jeux et leurs réactions).

J'essaie de repérer les motos qui m'entourent afin de retrouver les pilotes qui roulaient à peu près à mon niveau pendant les qualifications.

 

Photo de Objectif Moto

 

Je me retrouve rapidement avec le numéro 23. Pilote avec qui j'ai sympathisé en pré grille des qualifs et avec qui j'ai finalement un niveau équivalent.

Je finis par prendre le dessus sur lui et m'inquiète des dépassements qu'il risque de me faire... mais je ne vois rien arriver... je surveille mon panneautage et vois que je prends rapidement le large. Etonnant, sachant qu'on a le même niveau. La fatigue?

 

Plus tard, dans le paddock, le pilote n°23 (Jérôme Richard) viendra me féliciter et m'expliquera avoir vomi partout après la course... un coup de chaud surement (mauvaise hydratation?). 

Quand je vous dis que c'est pas de tout repos!!!

 

Photo de Objectif Moto

 

Je franchis la ligne d'arrivée en 12ème position au terme de ces 13 tours suffocants très satisfait de ma prestation. Bah oui faut bien se lancer des fleurs! parti 20ème, arrivé 12ème, meilleur tour en 1.48'948 dans le dernier tour (malgré la fatigue de fin de course et la chaleur qui fait glisser les pneus), et des chronos réguliers (régul en 49, pas de frayeur). 

 

Photo de Eric Labaudinière.

 

Alors pour l'anecdote : une fois arrivé au barnum, quelle ne fût pas notre surprise de constater une fuite sur un tube de fourche de la moto (joint spi HS)... et évidemment nous n'en avons pas d'avance ni aucun de nos camarades dans le paddock. Il est 17h30, on est à 2 doigts de la panique.

 

- Alloô? Dafy Poitiers? vous avez des joints spi en stock? [:historia]

- Oui on en a

- OK on arrive dans une heure, attendez nous!!!

 

Et c'est parti pour une balade en mode rallye avec Justine et Antho, pendant que Mavric et mon père préparent la fourche de ma moto pour une opération à coeur ouvert...

 

GAZZZ sur les routes de campagne! (festival de lunettes de cake!)

 

ça bricole et les mécanos on les paye avec des bières!

 

Dimanche : course d'endurance

 

Fort heureusement, la météo a décidé de se calmer. On a perdu presque 10° par rapport à hier. Il fait toujours chaud mais c'est déjà plus vivable.

 

Photo de Eric Labaudinière.

 

Surtout que là, va falloir tenir une heure, et avec un ravitaillement essence (je dis ça pour les nouveaux ou ceux qui suivent rien! ).

 

Photo de Eric Labaudinière.

 

Le début de la course se fera de la même manière que la course de vitesse : des dépassements propres, pas de frayeur.

Mais rapidement je me retrouve dans un situation assez monotone : seul, pas de bagarre, juste à enquiller les tours et surveiller mon panneautage qui me préviendra du moment où je dois m'arrêter.

 

Je tiendrai 19 tours comme cela de manière plutôt régulière (gros 49 / petit 50) avant de rentrer aux stands au 20ème tour pour un ravitaillement express sans fausse note. Admirez plutôt :

 

 

Je repars satisfait mais pas du tout reposé (ça fait quand même du bien de boire une gorgée!).

 

Mes chronos seront moins bons à partir de ce moment. Fatigue, lassitude expliquent peut être cela. Je tourne en 51 régul.

 

Au 28ème tour, je me rate au freinage du "trop tard" (le virage bien nommé!) et fini dans les graviers à quelques dizaines de centimètre du bord... rien d'alarmant mais je perd environ 10 secondes.

 

Je me recale sur mon rythme tant bien que mal (totalement déconcentré) mais 4 tours plus tard... et en gros 2 tours avant la fin... je me retrouve victime d'un souci avec mon sélecteur suite à mon escapade dans les graviers!!! grrrrrrrrrr [:330tdx2]

 

Photo de Objectif Moto

 

Il reste que 2 tours, mon poursuivant le plus proche est assez loin, ça devrait le faire... le problème se règle d'ailleurs de lui même pendant le dernier tour, me permettant de me mettre à l'abri avant de franchir la ligne d'arrivée en 14ème position, crevé mais content de ce final assez mouvementé !

 

 

C'est donc sur un bilan assez concluant que se termine ce week end, avec une 20ème position en qualif, une 12ème à la course de vitesse et une 14ème place à l'endurance... Sans parler d'un record personnel amélioré de 3 dizièmes! [:k@zouille]

 

Photo de Eric Labaudinière.

 

Je tiens à remercier du fond du coeur tous les partenaires et sponsors qui m'ont aidé à financer cette ultime saison. Merci à vous!

 

2C-3E, 300 Grammes, Auto Ecole du Moncel, Burger Bar, DB Peinture, Dafy Moto Blois, Mister Kutter, STAND41.

 

partenaire2016 2c3e

partenaire2016 300g

partenaire2016 Auto Ecole du Moncel

partenaire2016 babjc

partenaire2016 DB Peinture

partenaire2016 dafy

partenaire2016 misterkutter

partenaire2016 stand41

 

 

Un grand merci éternel à mon père qui m'accorde beaucoup de temps, beaucoup d'énergie, afin que je n'ai qu'à me concentrer que sur mon pilotage.

 

Merci la famille Kieller pour leur accueil, leur gentillesse comme toujours. Merci à Justine et Antho d'être venus prêter main forte pour les ravitaillements, le panneautage, et l'aller retour express à Poitiers pour le joint spi !

 

Clin d'oeil aux potos Guillaume et Cyrille également! ;)

 

Sur ce, la saison 2016 s'arrête ici et probablement ma participation à ce genre de courses. La moto est d'ailleurs vendue. Ce n'est probablement qu'un au revoir, peut être qu'en 2017 je ferai autre chose, pourquoi pas de la 125? c'était marrant les 23H60 ;-)

 

Alors peut être à bientôt?

 

GAZZZZZZZZZZZZZZZZZ
Olivier #41

partenaire2016 2c3e

partenaire2016 300g

partenaire2016 Auto Ecole du Moncel

partenaire2016 babjc

partenaire2016 DB Peinture

partenaire2016 dafy

partenaire2016 misterkutter

partenaire2016 stand41

 
Repost 0
Publié par Olivier Rigaud - dans Saison 2016
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 21:00

Bonjour à tous !!!

 

Alors là, grosse nouveauté pour moi !!! j'vous préviens ça change des courses que j'ai l'habitude de faire!!!

 

Voici le contexte : il existe en France un championnat appelé "Championnat de France Moto 25 Power" qui comporte 2 catégories : les moins de 15 et les moins de 25cv (2 temps ou 4 temps monocylindre). Plus d'informations en cliquant ici. Ce sont donc majoritairement des "petites motos"... des 80cm3, des 125, voire des 250.

Et en marge de ce championnat ont été créés les "23H60 Du Mans" en opposition aux "24H"...

 

6ème édition des 23H60, cette épreuve se déroule sur le circuit international de karting du Mans (72) et dure donc... 24 heures, c'est bien vous suivez!

 

 

Alors, vous l'aurez compris, je vais avoir du mal à participer avec ma GSXR 1000 qui fait un peu plus de 25 chevaux... elle doit en faire 180 au bas mot donc bon... j'vais me faire recaler c'est sûr!

 

J'ai donc eu la chance d'intégrer une super équipe du coin, le team Moto Club 41 qui fait rouler une Honda 150 CBR (oui oui, une 150!). Nous serons donc engagés en catégorie 15cv.

 

 

Nous serons 4 au guidon, Harold, Emmanuel, Patrick et moi même ! Et entourés par une super équipe qui va s'occuper de nous, nous nourrir, préparer la moto, j'en passe et des meilleurs :)

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Après un test concluant le lundi 04 juillet (fallait bien que je vérifie que mon mètre 90 se case sur cette mob!), on se retrouve donc le vendredi 15 juillet sur le circuit de kart du Mans.

 

 

 

Vendredi : Vérifications administratives et essais d'avant course

 

J'arrive donc le vendredi matin. Le team est déjà là depuis la veille, tout est installé, j'avoue c'est confortable :)

Au programme : vérifications administratives (licence...) et équipement pilote, puis roulage libre l'après midi, puis qualifications en fin d'après midi et essais de nuit... chargé!

 

Les premiers essais ont lieu l'après midi de 14H à 18H30. Nous sommes donc 4 pilotes à se partager ce temps de roulage. Lors de mon premier roulage, j'avais effectué mon meilleur chrono en 1'07 avec des chronos réguliers en 1'08. L'objectif est forcément de faire mieux mais il va falloir composer avec la chaleur vraiment élevée...

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Les essais se passent très bien malgré 2 chutes sans gravité de ma part. En effet, je comprends vite que le risque de tomber est bien plus élevé que sur les courses que je fais d'habitude... pourquoi? tout simplement car le risque de se faire mal est moins présent (ou du moins c'est l'impression qu'on a) et on a donc naturellement tendance à approcher la limite voire la dépasser...

Sans compter que les écarts de niveau sont parfois énormes (certains vont nettement plus vite que moi avec leur moto en 25cv, et d'autres.... vraiment moins vite! :) ).

Je roule en 1'07 régul, ce qui est de bon augure pour la suite... vivement les qualifs!

 

19H à 20H30 : les qualifications.

 

Allez c'est parti. Chaque pilote va rouler l'un après l'autre pendant à peine 15 minutes et c'est le meilleur chrono de l'équipe qui déterminera la place sur la grille.

 

Quant vient mon tour, je comprends vite 2 choses : premièrement, ça va très vite passer... et deuxièmement, il y a un trafic très dense sur la piste!

J'ai beau tout donner, prendre tous les risques, doubler dans l'herbe, faire des dépassements plus que limites... je n'arriverai même pas à rouler dans les chronos des essais libres!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Avec un chrono en 1'08.286 je termine 15ème de ma série sur 47 et 25ème au scratch (donc en prenant tous les chronos en compte).

 

22H30 à minuit : les essais de nuit.

 

Premier roulage de nuit sur piste de ma vie! alors certes sur une 125 (150 pour être précis), mais quand même! Le circuit est extrêmement bien éclairé, si bien que ce n'est pas trop déstabilisant. Ce que je note surtout c'est que la température est bien plus clémente et agréable que la journée... Allez maintenant dodo, demain la journée va être longue!

 

 

Dimanche : warmup et départ de la course.

 

De 11H à 11H30 c'est le warmup, une sorte d'échauffement... Seuls Emmanuel et moi allons rouler. Le but est surtout de vérifier que tout va bien sur la moto avant le départ à 14H. Maintenant vite on va manger un bout, et il faut être en grille avant 13h30 (en plein soleil, chouette!).

 

Je vous passe l'attente en plein soleil, y compris ensuite en grille entre le tour de formation et les tours de chauffe... en combinaison de cuir et casque... j'suis déjà trempé sous mon casque nickel!!!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Départ!!! C'est donc parti pour 24 heures. Nos relais vont durer 30 minutes maximum, comme l'exige le règlement. Avec un temps de repos supérieur à 2/3 du temps de roulage. Donc 20 minutes. Etant 4 à rouler, on aura donc un temps de 1H30 pour se reposer (manger/se changer etc).

 

Les relais vont s'enchainer, sous une chaleur écrasante... mais ça passe très très très vite! 30 minutes sur la moto c'est court, et 1h30 de pause c'est... court! donc finalement on se retrouve assez rapidement dans la nuit sans l'avoir vue venir!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Je tombe une première fois sans gravité en fin d'après midi... trop d'angle, je fini par perdre l'avant... mais la moto ne touche même pas le sol, protégée par mes jambes! je tiens l'embrayage, si bien qu'elle ne cale même pas, j'ai juste à sauter dessus et repartir!

 

On en est déjà à 3 chutes depuis hier (toute à mon compte!)... ça parait beaucoup c'est sûr... mais j'explique ça par une motivation, une hargne, une gniak que j'ai jamais eu! ou pas depuis longtemps! A AUCUN MOMENT je n'ai géré la course. Je suis parti à fond, et j'ai fait TOUS mes relais à fond! normal vous allez me dire, mais sur une grosse c'est déjà plus dur... ma seule vraie expérience en endurance consistait en une course de 4 heures à Lédenon en 2014... et j'me rappelle que ça avait été vraiment dur!

 

Alors ici, certes la moto est légère et facile... mais sur un circuit de kart, j'peux vous assurer que vous ne vous reposez JAMAIS! ça tourne TOUT LE TEMPS!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Et les dépassements d'attardés... ha parlons en!!! Alors c'est simple, un truc qu'on pige très vite en pilotant une 125 c'est que... ça n'a rien dans le sac!!!!!!!!!!!!!!!!! Plus sérieusement, il faut piloter sur l'élan, garder de la vitesse coûte que coûte dans tous les virages... tellement de vitesse que des fois ça passe pas :D

 

Et du coup, la conséquence de ça, c'est que le fait de buter sur un attardé va vous faire perdre BEAUCOUP plus de temps qu'avec une grosse cylindrée. Ici, si on perd son élan, c'est pas l'accélération qui va nous permettre de compenser!

 

Alors... bah faut appliquer la technique du "pousse toi de là que j'm'y mette!"... et cette technique a plusieurs variantes :

> "t'étonnes pas si j'te double dans l'herbe, j'ai pas le choix"

> "désolé si j'ai pris appui sur tes carénages" (celle ci je vous jure je l'ai pas utilisée!)

> "hop hop hop hop hop j'vais l'emmener avec moiiiiiiiiiiiiiiiiiiii..... chaud!!!"

 

J'améliore mon chrono en fin de journée en 1'05.554.. j'avoue être très satisfait ;)

 

 

Bref, on s'ennui vraiment pas sur ces motos, c'est prenant, c'est excitant, c'est fun, c'est marrant, moi j'ai adoréééééééé !!!

 

De minuit à 3 heures du matin, nous décidons de rouler à deux afin de permettre aux 2 autres pilotes de se reposer. Et ensuite ce sera notre tour.

Premier relai : pas de souci, je m'étais reposé 1h30.

Deuxième relai : alors là déjà, j'ai pu voir que 30 minutes de pause c'est vraiment short!

Troisième relai : euh ouais là je commence à en avoir marre en fait, j'ai mal aux genoux (ma taille surement), les chronos s'écroulent et je suis plus du tout saignant dans mes dépassements...

 

Photo de Mecanique photographie

 

3 heures du matin, je passe le relai et file manger/me doucher/dormir, je reviendrai à 6 heures... en théorie :)

 

6H15 je suis de retour dans le box, en retard, la gueule enfarinée, j'suis juste éclaté... bref je monte sur la moto les yeux encore tout secs... et c'est parti pour le relai le plus nul de mon week end. Aucun plaisir, je suis mou, pas réveillé, en plus j'ai mal au c** comme si j'avais fait une étape du tour de France en vélo la veille...

 

Le jour se lève, et la motivation revient, les chronos retombent! Je me bagarre comme un diable contre certaines motos qui sont dans la catégorie 25cv. Chaque mètres gagnés au freinage ou en virage sont perdus instantanément dans la ligne droite qui suit (même courte)... c'est désespérant et en même temps tellement motivant!!!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Tellement motivant que je me jette dans les virages comme un damné, je me donne à 120%, j'essaie d'accélérer toujours plus tôt pour perdre le moins possible en ligne droite...

 

C'est génial mais forcément... à un moment donné... la cabane est tombée sur le chien! Enfin, là c'est plutôt le pilote qui s'est vautré que la cabane... à la faveur d'une ré-accélération, je perds l'arrière, qui raccroche, et je fais un soleil par dessus le guidon... oui oui j'ai réussi à faire un high side en 125 ! faut le faire!

 

Photo de Emmanuel Nivard.

 

bon la chute n'est pas grave en elle même, la moto n'est pas trop abîmée, je la ramène aidé par Laurent, un des mécanos, et on sera vite reparti... enfin je dis "on" mais en fait c'est fini pour moi. Il est 11H30 et je décide de jeter l'éponge et laisser mes coéquipiers finir. En effet, mon casque est mort, et mine de rien j'suis un poil chiffon... bon c'est surtout le casque qui m'embête en fait et j'en ai pas de rechange.

 

Mes coéquipiers feront le taf et nous finissons 31ème sur 46 partants au total et 17ème sur 29 dans notre catégorie.

 

Fatigués (enfin, crevés, éreintés, morts!) mais heureux, nous profitons alors de ce beau dimanche pour manger ensemble et racontant nos meilleures anecdotes de ces 24 heures avant de ranger et surtout de prendre la route pour rentrer chez nous... (en se scotchant les paupières sur le front pour pas s'endormir au volant bien sûr!).

 

 

A bientôt pour d'autres aventures!!!

 

GAZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Olivier #41

Repost 0
Publié par Olivier Rigaud - dans Saison 2016
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 17:11

Bonjour à tous!

 

Comme l'année dernière, ma saison a démarré au Mans, en ouverture des 24H du Mans moto (auxquelles je ne participe pas).

 

L'affiche officielle de l'édition 2016.

 

Voilà mon compte rendu de cette folle semaine...

 

Lundi : l'arrivée au circuit

 

J'arrive le lundi pour aider les copains de la team STAND41 qui, eux, participent aux 24H. Mon père me rejoindra mardi.

 

https://lh3.googleusercontent.com/kySinIZehXOt2j6bsKlgvjW7_3ulmBWPWFWjB2klca1arVx60VzIM-rjFbSUECt5pUOV82X7tsM6TKikIT4mVYvdJd_Qx6IYPOsr9-dXc6Eh9h9qscXHTgv-wMMDf0SxF2wIP5ox1b5b6de2KQ7igOT3y4F9FTONGLi5b7DjIf2Mp20CuybO98xCkm0klDKYlUJcjxLb5jv_wgHW31PdZqjBf1n4AtGIU4ekIB2HLlCNrF7pJbe5B-5DhoWGbhbR9lZg80OxPgMiM6mDgkSoW0TyAZAb-l_k3kTc3dTqSmjc9tK0OmWw4VKAk9athY-nVvaJqNoyEg5gfs6Bzs34pFmCHRZaVRbLcjmFPBH3dznxVPw3RH0J-7oTtdvF4kXTx7dIHuyoijKUHBsJSHL3SPADNWXegEhDCAZ7S_LuvGm0Qrsf-M7ajhiOBL3S9JJvGbpgJPjVpQKxUl9P66VcrqJAOKv6GPMs2zaNdYyP-oVF6QXmth90X0BdT35PdNl93KxtGD_ElxIRLRVPaqIrepkvgI7DnwRxtLC5ZDDoHauVkKqtIpSmn0DqEjT3iEJjy8vj=w500-h281-no

 

Installation du barnum dans le paddock du karting international à l'autre bout du monde (les connaisseurs comprendront...) , la météo de la semaine s'annonce catastrophique...

 

 

Mardi : RAS, place aux équipages des 24H !

 

Mon père est arrivé, on en profite pour finir de tout préparer. C'est notre première course de la saison donc on vérifie que tout est ok.

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Mercredi : les essais libres et les démarches habituelles

 

Au programme aujourd'hui : 25 minutes d'essais libres en fin de matinée, et les contrôles techniques et administratifs l'après midi.

 

C’est parti et il fait beau !

 

 Heureusement, je suis venu rouler ici le 22 mars dernier ce qui m'a permis de me dérouiller un peu. J’avais pas trop mal roulé avec un chrono en 1’49 alors que mon record ici est en 1’48 (juillet 2014). Correct pour un début de saison mais c’est le seul roulage que j’ai fait et par rapport aux autres années ça paraît un peu juste…

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Pour rappel, l’an dernier, à cette même séance, je n’avais même pas bouclé un tour… un peu trop fougueux le garçon ?!

Je pars donc tranquillement et reprends mes repères.

 

 

Au cours de ces 30 minutes, j’effectuerai 17 tours sans m’arrêter afin de voir comment je me sens physiquement. J’ai en effet augmenté sérieusement ma dose de sport cet hiver et je voulais en vérifier les effets… et ils sont bien là ! Aucun souci à finir la séance, je sors de la piste sans être essoufflé. Content !

 

1’49.1 en meilleur chrono (dans le dernier tour) et plusieurs tours en 49, je suis plutôt satisfait.

 

L’après-midi sera dévolu aux contrôles pendant que la pluie rince la piste (on a eu de la chance…).

 

 

Photo de Michel Rigaud.

 

Jeudi : les qualifs !

 

2 séances de qualif de 25 minutes chacune aujourd'hui. Le meilleur chrono de la journée sera gardé et déterminera la place sur la grille pour les 2 courses (de vitesse, pas d'endurance sur ce week-end) du lendemain.

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Au réveil, il fait beau comme prévu mais la météo annonce de la pluie l'après midi. Le but est donc de faire le meilleur chrono possible le matin... Je chausse les pneus neufs! GAZZZ! !!

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

12H15 : Qualif 1

 

13 tours d'effectués. Je bloque pendant 8 tours en plus de 1'50, je suis trop sur la réserve, j'ai perdu l'habitude d'être mordant...

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Et au 9ème tour, le déclic, je termine les 4 derniers tours en 1'48 avec le meilleur en 48.131... donc à un dizième de mon record de juillet 2014... je suis plutôt content :)

 

Ceci me place 14ème de la séance... et vu le temps annoncé l'après midi ce sera sûrement le résultat final!

 

18H05 : Qualif 2

 

on a quand même de la chance... alors certes, il a plu l'après midi mais là il fait beau et la piste sèche... j'hésite à participer à la séance. Quel intérêt? je n'améliorerai pas mon chrono, c'est certain... prendre le risque de tomber?

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Et finalement... on est venu là pour faire de la moto non??? Sans compter que rouler sur piste séchante pourrait s'avérer instructif si jamais les conditions de demain sont semblables!

 

Je promets "croix de bois, crois de fer" à mon père de faire gaffe et de rentrer si jamais je le sens mal (je crois qu'il a pas envie de faire de fibre cette semaine! :) ).

 

On voit bien la couleur du bitume qui n'est pas normale

Photo de Emmanuel Nivard.

 

Résultat : meilleur chrono en 53.5, je sors au bout de 8 tours suite à quelques chaleurs... bah oui j'ai promis de rien casser hein!

 

Comme prévu, je partirai donc bien en 14ème position demain dans la mesure où personne n'a amélioré son chrono du matin.

 

Vendredi : les courses !

 

Miracle il fait beau!!! décidemment, si on m'avait dit ça en début de semaine, je n'y aurais pas cru!

 

12H00 : Course 1 (12 tours)

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Gros trac pour cette première course. J'ai perdu l'habitude depuis le mois d'août dernier. Et malgré moi je me mets la pression, les essais ont été bons, j'espère battre mon record perso... et cet après midi il fera sûrement pas le même temps donc c'est maintenant ou jamais!

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Départ ! assez moyen mais je suis dans le bon groupe quand même. Le circuit du Mans est très large donc il est assez facile de se faufiler.

Je boucle le 1er tour en 11ème position. Je roule déjà en 48.

 

Contrairement à l'an dernier, je vois très bien la cabine de box utilisée par mon père. 

 

3ème tour : 48.0 ! Génial j'ai égalé mon record! allez on pousse encore!!! Je suis 13ème.

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

7ème tour : 47.9! (après avoir enchainé les tours en 48) ENFIN !!! mais malgré ce bon chrono je perds encore une place, 14ème!

 

J'enchaine ensuite 2 tours en 48 et me retrouve seul et donc un peu moins motivé... je boucle mon tour le moins rapide en 49 au 10ème tour et perds une place bêtement (je suis 15ème). 

 

Piqué au vif, je me réveille pour les 2 derniers : 48.0 et 47.657! Nouveau record perso!!!

 

Je rentre donc dans le paddock totalement comblé par cette course, belle météo, beau chrono, place correcte (15ème sur 44)... et dans 3 heures on remet ça!

 

 

15H15 : Course 2 (12 tours ramenés à 9 pour cause de pluie)

 

Là au moins, pas de doute, la piste n'est pas séchante, elle est réellement détrempée...

 

La direction de course ramène la course à 9 tours conformément au règlement. Cela va donc être très très court ! Et je n'ai pas roulé sous la pluie depuis 2014... ça va être compliqué!

 

Je pars étrangement serein... comme si la pluie m'enlevait toute velléité de résultat...

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Départ! plutôt correct ce coup ci, mais je roule sur des oeufs... les sensations sont vraiment étranges, l'adhérence est précaire... ce qui me rassure, c'est que les autres pilotes ont l'air à peine plus rassurés.

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

1er tour en 2'21 (12ème) puis 2'17 (16ème)... je suis à l'arrêt...

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

2'15 au 3ème tour (15ème), je me fais une petite frayeur et hop le peu de confiance acquise s'envole! 2'17 au 4ème tour! Je suis alors 17ème.

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

5ème tour, je suis en 2'14 ça progresse mais je perds encore une place, 18ème!

 

J'enchaine 2 tours en 2'12, je suis malgré tout, toujours 18ème!

 

Photo de Sébastien Rio - Sportfige.

 

Je m'énerve sérieusement, je pense que les pneus ont chauffé un peu à force et ma confiance grandit... je termine les 2 derniers tours en 2'11 puis 2'09... et surtout je termine 14ème! Yes!

 

Bilan de cette course qui ressemblait plus à un entraînement sous la pluie : déjà j'ai rien cassé et c'était pas gagné! Et surtout j'ai repris confiance sous la pluie mais on voit bien que 9 tours ce n'est pas assez... si la course avait duré j'aurais sûrement amélioré... ou fini par terre au choix! :) Pas de regret!

 

Au final, un bilan très positif de ces 3 jours! Beaucoup de plaisir, de la chance niveau météo, et un chrono perso battu ! La vie est belle !

 

Samedi / Dimanche : les 24H !

 

Un grand bravo aux potes de la team STAND 41 (moto numéro 141) qui terminent à la 25ème place de cette épreuve mythique! BRAVO!!!

 

Photo de Didier Vitre-Wulveryck.

 

Remerciements

 

Point de compte rendu sans remerciement!!!

 

Alors un grand merci à tous ceux grâce à qui j'ai pu prendre le départ de cette course sur ce fabuleux circuit des 24H !

 

Merci à mes partenaires tout d'abord : DB Peinture, Mister Kutter, Stand41, Dafy Moto Blois, Com&Design, Pascal Haimon Cordonnerie...

Vous retrouverez leur coordonnées sur la page "Partenaires" de ce blog.

 

 

Grand merci à mon père qui a été au top, au four et au moulin comme à chaque fois!!!

 

Merci à la team STAND41 pour le prêt des jantes, à Romain, à Jérôme pour leurs coups de main au chrono, à Cyrille pour m'avoir aidé à monter les pneus manuellement... et tous ceux que j'oublie bien sûr!!!

 

Photo de Michel Rigaud.

 

A bientôt !!!

Olivier #41

 

WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
WERC - PROMOTION CUP 1000 - LE MANS 2016 - Compte rendu
Repost 0
Publié par Olivier Rigaud - dans Saison 2016
commenter cet article

Le pilote

Profil

Olivier Rigaud

Engagé en 2016 

en Promotion Cup 1000 sur Suzuki GSXR

Participez à l'aventure!

Vous êtes une entreprise et souhaitez m'aider? Contactez-nous!

Vous trouverez mon dossier de sponsoring 2016 en cliquant ici.

 

Vous pouvez également m'envoyer vos dons via Paypal (compte grincheuxracingteam@gmail.com) ou par chèque à l'adresse suivante :

Grincheux Racing Team

A l'attn de Michel Rigaud (Président)

La Huraudière

37260 Thilouze

(ordre : Grincheux Racing Team)

 

couverture_dossier.jpg

Vidéos

logoyoutube Retrouvez nos vidéos sur notre chaine Youtube!